«

»

Les entreprises qui développent des produits verts

loading...
Les entreprises qui développent des produits verts

Se mettre au vert et contribuer au développement durable


Avec le réchauffement climatique et toutes les conséquences désastreuses de la mauvaise utilisation des ressources, certaines entreprises ont décidé de se mettre au vert pour répondre aux nouvelles exigences des consommateurs et contribuer au développement durable. C’est le cas notamment de Hertz, le géant de la location de véhicule, et de bien d’autres entreprises.

Hertz déploie un nouveau système de lavage plus écologique

Afin de pouvoir économiser des millions de litres d’eau chaque année, Hertz a lancé un nouveau système de lavage pour les voitures à sec. Ce système propriétaire, biodégradable a été développé par Green Team Partners. Avec 170 à 226 grammes de cette solution on peut laver une voiture en 8 minutes. Ce système a été déployé dans 220 points de location aux Etats-Unis et devrait l’être dans 3700 agences européennes cette année.

Hertz loue désormais des voitures électriques

Toujours dans sa démarche écologique, Hertz propose désormais à la location la Leaf, la voiture électrique de Nissan. En agissant ainsi, le numéro 1 mondial de la location automobile a un objectif très clair : se positionner comme le leader en matière de location de véhicules propres. Et le loueur en prend le chemin en proposant la voiture électrique de Nissan, la Leaf, à ses clients.

Notons par ailleurs que la Leaf vient s’ajouter à la gamme de véhicules propres proposés par Hertz, une gamme qui dispose déjà dans son catalogue de la Chevrolet Volt, la Peugeot 3008 Hybride et la Citroën DS5 Hybride.

D’autres entreprises qui se mettent au vert

Le Nord est le pionnier français dans le domaine de l’écologie industrielle, et ECOPAL est un exemple concret de la mise en application de l’écologie industrielle dans le  Nord – Pas – de – Calais. Créée en 2001 comme une symbiose entre économie et écologie, cette plateforme rassemble 30 zones d’activités et 5 000 entreprises. Elle mobilise 500 adhérents, soit 7% des industriels locaux, des personnes civiles et des institutions.

L’écologie industrielle se développe aussi dans la région de Kalundborg au Danemark. La municipalité de cette petite ville de 50 000 habitants a en effet mi l’accent au début des années 60 sur l’eau, ressource rare et précieuse, ainsi que sur la gestion des déchets qui est très coûteuse au Danemark. Grâce à la création de la plateforme Symbiosis Centre, l’ensemble des entreprises rassemblées dans cette zone industrielle danoise a pu économiser  275 000 tonnes d’émission carbone par an.

En Chine, TEDA, deuxième plus grande zone industrielle du pays à proximité de Pékin a choisi de combiner sa croissance économique rapide avec une stratégie écologique. Sa mission : mettre en place des relations entre les entreprises de cette zone, en termes de réduction de leur consommation d’énergie et d’eau, avec un traitement autonome des eaux usées et un renforcement éolien et solaire.

Vous trouvez cet article sympa ? Parlez-en à vos amis (merci):

Vous avez apprécié cet article ? Pourquoi ne pas s’inscrire à mon Flux RSS pour être prévenu des mises à jour ? Cliquez ici pour lire mes prochains articles.

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs boutons que vous voyez à la gauche de votre page. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article

Wordpress SEO Plugin by SEOPressor