«

»

Le rire: une nouvelle thérapie est née !

loading...
La Vie Est Bonheur

Comment Trouver Votre Bonheur Intérieur ?


En moyenne, nous ne rions que 6 minutes par jour… Et c’est encore trop peu ! Rire, c’est aussi bien une façon de garder le moral que de garder la santé ! Prenez en compte ces quelques conseils, et surtout…Riez !!! Une nouvelle thérapie est née !

De nombreuses études se sont penchées sur les vertus du rire, et la liste de ses bienfaits est longue ! En effet, l’humour pourrait réduire les sensations de douleur, booster le système immunitaire, prévenir les maladies cardio-vasculaires, chasser le stress… Sans oublier les fonctions sociales du rire, qui permet de faciliter les rapports avec les autres, de s’intégrer à un groupe… Difficile aujourd’hui d’imaginer une vie sans humour !


La thérapie par les zygomatiques

D’ailleurs, de nombreux scientifiques se sont penchés sur l’utilisation de l’humour lors de psychothérapies, notamment de groupe. Et les résultats semblent effectivement montrer que le rire, s’il est utilisé à bon escient, peut s’avérer être un précieux allié du thérapeute. D’ailleurs, notre cerveau ne pourrait pas se passer de rire régulièrement…

Accro au rire !

Cette addiction de notre intellect au rire vient d’ailleurs d’être confirmée récemment. Des chercheurs américains ont montré que l’humour aurait le même effet qu’une drogue. Pour en arriver à cette conclusion, ils ont soumis 16 volontaires à un IRM (appareil d’imagerie par résonance magnétique) permettant d’observer les zones du cerveau activées.

Après leur avoir donné des illustrations, certaines drôles et d’autres sans queue ni tête, ils ont observé leur activité cérébrale. Ils ont ainsi remarqué que les images les plus drôles activaient les «centres de récompenses», situés dans la partie gauche du cerveau. Ces centres de récompenses libérant alors une quantité plus ou moins importante d’endorphines.

Les chercheurs pensent même que cette observation permettra d’élucider les mécanismes de la déprime et ainsi trouver de nouveaux antidépresseurs.

Le rire, une gymnastique interne au quotidien

Le rire a depuis longtemps été considéré comme bénéfique pour la forme. En 1935, le médecin français Pierre de Vachet en faisait déjà l’apologie et organisait des training de rire.

Soyons clair : le rire est essentiel à l’équilibre humain. La gymnastique corporelle générée par le rire masse les organes, stimule leurs fonctions, améliore la circulation de l’oxygène, déclenchant bien-être et euphorie. Il s’agit, pour beaucoup de scientifique, d’une gymnastique interne, équivalente à une séance de danse. Tout comme l’excitation, le rire agit sur la peau et le système sympathique qu’il stimule et accélère. Le rire détend de nombreuses parties du corps : le visage, le cou, la poitrine, l’abdomen, les bras et les jambes. En diminuant le tonus musculaire, il élimine en nous tensions et agressivité.

« Il faut rire avant d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri » Jean de la Bruyère.

Clubs du rire : le raz de «marrer» !

Depuis plusieurs années, de drôles de club se sont créés aux quatre coins du monde : des clubs du rire – NDLR : Ne cherchez pas, il n’y en a pas sur le Caillou – Fondés en Inde, la formule s’est exportée avec succès aux Etats-Unis, en Allemagne, en Italie, au Danemark… et en Métropole.

La méthode combine exercices respiratoires empruntés au yoga et différents types de rire. En début de séance, on se dit bonjour sans parler mais en riant, ensuite les petits mimes et mises en situation se succèdent. Chacun de ces exercices a un nom : le rire des gens pressés, du téléphone portable, du lion etc. Au fur et à mesure que la séance avance, les rires, moins forcés, sortent plus facilement et éclatent en de franches explosions. Et c’est parfait.

Le but étant de retrouver ce rire, spontané, enfantin qui jaillit sans raison et qui fait tant de bien au corps et à la tête.

On ne rit pas de tout !

Non seulement tout le monde s’accorde à reconnaître des vertus au rire mais depuis une vingtaine d’années la société s’est déridée. Aujourd’hui plus besoin d’être sérieux en toutes circonstances pour montrer son efficacité et son sens des responsabilités : le rire, excellent pour notre santé tant physique que morale, n’est plus diabolisé ! Et pourtant d’après les statistiques on rit de moins en moins : 18 minutes par jour en 1939, 6 en l’an 2000 !

Or les gens qui vont bien rient naturellement dans leur vie quotidienne : un quart d’heure par jour serait l’idéal. On en est loin. Au banc des accusés l’individualisme et l’isolement dans lequel beaucoup de citadins vivent. D’après le dernier recensement le nombre de personnes vivant seules a doublé en 30 ans : en 1999 un ménage sur 3 est composé d’une seule personne.

Et quant on vit seul, les occasions de rire sont moins nombreuses. Or le rire a aussi ceci de magique : il rassemble les gens et leur permet de partager un moment agréable.

 

Vous trouvez cet article sympa ? Parlez-en à vos amis (merci):

Vous avez apprécié cet article ? Pourquoi ne pas s’inscrire à mon Flux RSS pour être prévenu des mises à jour ? Cliquez ici pour lire mes prochains articles.

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs boutons que vous voyez à la gauche de votre page. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article

Wordpress SEO Plugin by SEOPressor