«

»

Additifs, arômes et colorants alimentaires sont-ils dangereux pour votre santé ?

loading...

La vérité sur additifs alimentaires

Additifs, arômes et colorants alimentaires sont-ils dangereux pour votre santé ?

Les additifs alimentaires sont-ils dangereux pour votre santé?


De manière générale, l’additif alimentaire est une substance chimique qu’on ajoute à l’aliment pendant sa fabrication ou sa transformation, qui s’intègre à celui-ci ou en modifie les caractéristiques, comme la couleur ou la texture. Certains additifs alimentaires sont dérivés de sources naturelles, tandis que d’autres sont synthétiques.

Les additifs sont des substances qui, ajoutées en petite quantité, permettent notamment :

  • D’aider à la conservation en empêchant la présence et le développement de microorganismes indésirables (par exemple : moisissures ou bactéries responsables d’intoxications alimentaires) : on les appelle conservateurs ;
  • D’éviter ou de réduire les phénomènes d’oxydation qui provoquent entre autres le rancissement des matières grasses ou le brunissement des fruits et légumes coupés : on les appelle anti-oxygène ;
  • D’améliorer la présentation ou la tenue, on les appelle agents de texture (émulsifiants, stabilisants, épaississants, gélifiants) ;
  • De rendre aux aliments, de renforcer ou de conférer une coloration : on les appelle colorants ; de renforcer leur goût (exhausteurs de goût).

Un nouvel additif ne peut être utilisé qu’après :

  • Avis de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) ;
  • Avis du Comité scientifique de l’alimentation humaine, au plan communautaire ;
  • Qu’un arrêté d’autorisation, co-signé par les ministres chargés de l’économie, de la santé, de l’agriculture et de l’industrie, en précise les modalités d’emploi (doses et produits dans lesquels il peut être employé).

Les additifs doivent obligatoirement être mentionnés sur l’étiquette des denrées alimentaires :

  • Soit en clair (par exemple : « poudre à lever : bicarbonate de sodium ») ;
  • Soit à l’aide d’un code précédé du nom de la catégorie (par exemple : « colorant E 102 « ).

Le code utilisé est fixé au niveau européen. Il se compose de la lettre « E » suivie d’un numéro permettant d’identifier facilement la catégorie. Par exemple :

– 100 pour les colorants ;
– 200 pour les conservateurs ;
– 300 pour les agents anti-oxygène;
– 400 pour les agents de texture. La « Norme générale Codex pour les additifs alimentaires »

(NGAA, Codex STAN 192-1995) stipule les conditions dans lesquelles des additifs alimentaires autorisés peuvent être utilisés dans tous les aliments, qu‟ils fassent ou non déjà l‟objet d‟une norme Codex.

Consommateur, sachez que…

Si vous désirez limiter la quantité d’additifs dans votre alimentation, l‟idéal est de manger frais et/ou bio. En général, manger des fruits et des légumes, des oeufs et du lait frais, plutôt que des aliments transformés, réduit la quantité d’additifs alimentaires ingérés.

A noter que dans les produits transformés en bio, le nombre d‟additifs alimentaires est considérablement plus restreint que ceux autorisés pour les aliments conventionnels. Si certains de ces additif posent des questions en terme de risque allergique aucun à notre connaissance ne sont suspectés d‟être cancérigènes ou pouvant perturber le système endocrinien.

Le cas du BHA (additif présent dans le chewing-gum)

Le BHA est un additif alimentaire. C‟est un antioxydant utilisé largement dans l‟industrie alimentaire. Il est notamment présent dans certains chewing-gums. Et est utilisé pour éviter aux matières grasses de rancir. On le trouve dans divers aliments.

Quels risques pour notre santé ?
– Le BHA est un cancérigène possible selon les données du CIRC et un perturbateur endocrinien.
– Le BHA est difficilement biodégradable et a un haut potentiel de bioaccumulation dans l‟environnement.

Pour aller plus loin

Les additifs alimentaires répondent à des directives européennes qui définissent :

  • Une liste « positive » des additifs autorisés (tout ce qui n‟est pas expressément autorisé est
    interdit) ;
  • Une liste des aliments auxquels ils peuvent être ajoutés ;
  • Leur dose maximum autorisée ;
  • Les critères de pureté de ces produits.

En France, le contrôle des additifs dans les produits alimentaires est assuré par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).
Les teneurs maximales d‟additifs dans les aliments sont fixées de façon à ne pas dépasser la dose journalière admissible (DJA) : quantité d‟un additif qui peut être ingérée quotidiennement sans risque pour la santé (en mg/kilo de poids corporel).

Les additifs, les arômes alimentaires et les préparations enzymatiques font l’objet d’une procédure d’autorisation harmonisée à l’échelle européenne dans le cadre d’un règlement commun CE/1331/2008 et de règlements spécifiques (respectivement règlements CE/1333/2008, CE/1334/2008, CE/1332/2008) fixant les listes de substances autorisées et leurs conditions d’utilisation.

Vous trouvez cet article sympa ? Parlez-en à vos amis (merci):

Vous avez apprécié cet article ? Pourquoi ne pas s’inscrire à mon Flux RSS pour être prévenu des mises à jour ? Cliquez ici pour lire mes prochains articles.

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs boutons que vous voyez à la gauche de votre page. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article

Wordpress SEO Plugin by SEOPressor