«

»

Huiles alimentaires: Comment bien les choisir ?

Huiles alimentaires: Bienfaits et vertus

Huiles alimentaires: huile végétale, huile de noix, huile de soja, huile de friture, huile olive

Les bienfaits et vertus des huiles alimentaires


Si les huiles alimentaires contribuent à la synthèse des hormones, permettent l’absorption des vitamines A, D, E et K, et nous fournissent l’énergie nécessaire pour nos activités journalières, contre toute attente, elles diminuent également le taux de mauvais cholestérol sanguin. Encore faut-il bien les choisir et surtout bien les utiliser…

Une mauvaise réputation

Depuis quelques années, les huiles sont pourtant mises au banc des accusés : on leur reproche les pires problèmes de santé. En effet, les huiles de tournesol et d’arachide sont trop riches en oméga- 6. Il est préférable de ne plus en avoir dans sa cuisine et de les remplacer par de l’huile d’olive et/ou de colza.

L’huile de palme est une huile bon marché très largement utilisée dans l’industrie agroalimentaire. Or elle est riche en acides gras saturés, nocifs pour la santé. Elle est donc à proscrire totalement.

D’ailleurs, les huiles de coprah, de palme et de palmiste ne sont pas des huiles mais des graisses car aucune de ces huiles n’est fluide. Toutes sont dures à température ambiante. Méfiez-vous notamment de la végétaline encore largement utilisée, très mauvaise pour l’équilibre alimentaire.

Comment bien choisir ses huiles alimentaires ?

De nombreuses variétés d’huiles alimentaires existent : si toutes n’ont pas la même valeur nutritionnelle, certaines d’entre elles sont bénéfiques pour la santé et sont donc à privilégier dans notre garde-manger.

L’huile d’olive reste la numéro un : composée à 80 % d’acides gras mono-insaturés, ces derniers entraînent une diminution du risque de maladies cardio-vasculaires, en diminuant notamment le  “mauvais” cholestérol. De plus, elle est riche en antioxydants, en vitamine K et en vitamine E. On privilégiera l’huile d’olive vierge pour cuire les aliments et l’huile d’olive extra-vierge pour les vinaigrettes.

L’huile de colza contient également des acides gras mono-insaturés bénéfiques pour la santé cardio-vasculaire, mais elle se démarque de l’huile d’olive par son contenu élevé en acides gras polyinsaturés (oméga-3 et oméga-6) : l’organisme ne pouvant pas les synthétiser, ils sont essentiels et doivent être fournis par l’alimentation. Par ailleurs, elle contient environ 10 fois plus de vitamine E que l’huile d’olive.

À chaque huile sa température

Pour chaque huile, il existe une température critique (ou point de fumage) qu’il ne faut pas atteindre ou dépasser. Si l’huile atteint cette température critique, ses composants se dégradent, forment des composés toxiques et elle se met alors à fumer.

Par exemple, l’huile de noix, très parfumée, est particulièrement riche en acides gras insaturés. Deux cuillères à soupe par jour suffisent pour couvrir les besoins journaliers recommandés, mais très fragile, elle n’est pas adaptée à la cuisson, et s’utilise plutôt dans les salades ou sur du pain en dégustation.

L’huile de lin quant à elle est composée à 50 % d’acides gras oméga-3. C’est de loin l’huile qui en contient le plus. Elle réduit les risques de troubles cardio-vasculaires et pourrait avoir un effet sur l’ostéoporose. Elle est cependant très fragile et doit être consommée très rapidement. Se dégradant facilement, elle devient alors toxique pour l’organisme. Il ne faut jamais la chauffer, et ne pas l’utiliser si une odeur désagréable s’en dégage.

À chacun son huile

Vous l’aurez donc compris… quels que soient les goûts et les couleurs : à chacun son huile ! Et aux mauvaises langues qui les sacrifient pour des questions de régime, n’oubliez pas : l’huile alimentaire, c’est bon pour la santé… le tout est de ne pas en abuser !

Je vous recommande Les 5 huiles essentielles pour affronter l’hiver, un guide simple, pratique, utile, indispensable pour arrêter de vivre un calvaire durant l’hiver!

 

Vous trouvez cet article sympa ? Parlez-en à vos amis (merci):

Vous avez apprécié cet article ? Pourquoi ne pas s’inscrire à mon Flux RSS pour être prévenu des mises à jour ? Cliquez ici pour lire mes prochains articles.

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs boutons que vous voyez à la gauche de votre page. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance.

2 commentaires

  1. Monique Laflèche a dit :

    Merci

    1. abaachouane a dit :

      Je vous en prie Monique. Je vous souhaite bonne lecture 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article

Wordpress SEO Plugin by SEOPressor